Association pour la légalité des opérations et mouvements bancaires

mardi 9 octobre 2012

Nouvelle émission sur FR3. Le sujet est récurrent : les banques vont-elles nous ruiner ?



Par Gérard Faure-Kapper
  
En fait, la réponse est dans la question. Oui bien sûr, et c’est déjà fait pour l’immense majorité d’entre nous.

Seulement ce débat était décevant. Une partie de ping-pong. « Les banquiers sont des criminels, il faut les pendre » « On a besoin des banquiers sinon c’est le chaos ».

Même l’intervention du ministre ultra libéral Moscovici n’a pas rassuré : « François aime les banques ».

Nous sommes restés dans la dimension économique, mais personne, même pas Attac, n’a abordé le problème juridique.

Les 24 milliards de frais ponctionnés par les banques sur les entreprises et les ménages le sont dans la plus parfaite illégalité.

Ce n’est pas une question de transparence comme disait Trichet, c’est un problème d’ordre public.

« Le champ de coton ou le Chaos » c’est à ça que se résume le débat.

Il y a une troisième voie : les tribunaux et la justice.

Que les banques remboursent ce qu’elles ont prélevé illégalement. C’est tout ce que le peuple demande.

Mais c’est aussi 24 milliards annuels réinjectés dans l’économie française au lieu de partir vers les paradis fiscaux.

C’est l’équilibre budgétaire, c’est la relance.

C’est surtout le mieux être des classes moyennes appauvries par les banques.

Frédéric Oudéa, de la Société Générale disait que 400.000 banquiers en France en on marre d’entendre ça.

Je peux répondre qu’il y a 40.000.000 de Français qui en ont marre d’entendre les élucubrations des banquiers.

www.aplombfrance.fr

1 commentaire:

  1. Il y avait ATTAC, bien sûr, mais il manquait APLOMB. Comme souvent dans ces batailles d'experts, il manquait l'usager qui n'a pas trouvé hier de réponses à ses questionnements

    RépondreSupprimer