Association pour la légalité des opérations et mouvements bancaires

mardi 9 octobre 2012

1er septembre 2012, une loi favorisant le racket des banques que personne n’avait vu venir. Dormez, la « Carlingue » veille.




Par Gérard Faure-Kapper

Depuis le 1er septembre 2012, les huissiers peuvent signifier valablement par email.

Explications. Il faut que les citoyens mis en cause dans une affaire, soient prévenus pour pouvoir se défendre. C’est la base même du principe de Justice.

Pour cela, la loi a prévu une procédure : la signification par exploit d’huissier.


Depuis le 1er septembre, c’est terminé. Un simple mail et vous êtes sensé être prévenu.

Certes, le système est ultra sécurisé pour l’émetteur, mais ça ne donne aucune garantie pour le destinataire.

Par exemple, une banque vous réclame une somme d’argent imaginaire comme ça arrive souvent.

Un mail vous est envoyé. Si vous l’ouvrez, vous avez connaissance de l’acte et pouvez vous défendre.

Seulement voilà, il y a de grandes chances qu’il ne vous parvienne jamais.

Si un domicile est, en principe officiel et ne bouge pas, il n’en est pas de même pour les mails

1°) Votre mail a changé, ou il s’agit d’une ancienne boîte que vous n’ouvrez jamais.

2°) Votre système l’envoie dans les spams.

3°) Vous pensez que c’est une pub et vous le scratchez.

4°) Vous n’utilisez pas internet.

5°) Vous craigniez (à très juste titre) d’ouvrir un lien de peur qu’il s’agisse d’un virus.

6°) Vous le parcourez distraitement sans penser qu’il s’agit d’un document officiel.

7°) Quelqu’un d’autre ouvre votre boîte.

8°) L’huissier omet de vous l’envoyer.


Il y a aussi un autre risque important. N’importe quel blaireau disposant d’un ordinateur branché sur internet peut faire la même chose.

Il lui suffit de trouver quelques exemples de lettres agressives, de les recopier en mettant une entête d’huissier trouvé sur le net, en citant une dette d’orange, sfr ou bouygue (1 chance sur 3) ou n’importe qui, le fisc, les banques, tout est bon.

De charger contact express pour trouver des millions de mails et sarbacane pour les envoyer.

Le brave citoyen retrouve donc un document officiel dans sa boîte mail. Une lettre de menace qui réclame 500 euros mais fait une réduction de 50% si l’on paye tout de suite.

Pour recueillir les fonds, un simple compte paypal suffit, et pour le brancher, téléchargez web acappella.


Bien sûr, beaucoup de gens vont se méfier et ne pas donner suite. Mais connaissant le climat de terreur que les huissiers ont instauré, un petit pourcentage va payer. Et sur des millions de mails, c’est un pactole.


Je crois que je n’aurai pas dû expliquer ça. Si des vrais huissiers me lisent, ils vont tout de suite le mettre en œuvre pour leur compte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire